Rebondir et se réorienter

Construire son parcours

Ajouter aux favoris
Rebondir et se réorienter

Crédit photographique : cottonbro - Pexels

Tu es en première année d'études supérieures mais la filière que tu as choisie ne te convient pas ? Dès la fin du 1er semestre, une réorientation est parfois possible.

Si ton premier semestre ne te convient pas, il est possible de changer de formation au sein de ton établissement ou même de changer d'établissement. Tu peux par exemple demander de passer d'une licence à un BUT si tu souhaites plus d'encadrement ; d'un BUT à un BTS si tu as envie d'une formation spécialisée axée sur l'apprentissage d'un métier ; d'une CPGE à une licence si le rythme de la prépa est trop intensif… De nombreuses écoles proposent une "rentrée décalée" en février.

N'attends pas de décrocher totalement avant de t’informer. Si tu as des difficultés ou des doutes, n'hésite pas à prendre rendez-vous avec le·la conseiller·ère du service d'orientation et le service de la scolarité de ton établissement. 
Renseigne-toi pour savoir s'il y a des accords et des passerelles vers certaines filières universitaires et/ou écoles.

Des passerelles entre les cursus

Des conventions de partenariat entre universités et écoles peuvent être mises en place de façon à faciliter les passerelles entre formations. C'est souvent le cas, par exemple, si tu es en Prépa.
A signaler : de plus en plus d'écoles postbac proposent une "rentrée décalée" en février.

Quelques exemples de passerelles :

  • d'une licence ou d’une prépa vers une autre licence générale, un BUT, un BTS, une école d’ingénieurs, de commerce, d’informatique…
  • d’une première année de médecine vers une L1 scientifique
  • une intégration au  DU PaRéO (Passeport pour réussir et s'orienter), pour les étudiant·e·s qui n’ont aucune idée sur leur orientation. Ce DU est préparé dans les universités de Bordeaux et La Rochelle.

En cours d’études, si tu as validé une L1, une L2 ou une L3, des passerelles existent aussi entre les formations (admission parallèle dans certaines écoles de commerce ou d’ingénieurs, accès à certains BTS ou BUT après une licence…).

Dans tous les cas, si tu souhaites changer d’orientation, informe-toi tout d’abord sur la procédure à suivre auprès de l’établissement que tu envisages d’intégrer.
Mais attention, chaque établissement à sa propre procédure de candidature et fixe son calendrier. 

Bien que la réorientation soit un droit, son acceptation n'est pas automatique. Dans tous les cas, ta demande est examinée en commission. Ton dossier doit en particulier exposer les raisons de ta réorientation et ta motivation, ainsi que ta connaissance du nouveau cursus.
En attendant une réponse, il est important de poursuivre ta formation actuelle. Continue de suivre les cours et présente-toi aux examens. Tes efforts et ton travail durant ce premier semestre sont pris en compte par la commission qui examine ton dossier.
Si ton dossier est accepté, tu démarres ta nouvelle formation dès le mois de janvier ou de février. 

La réorientation est réservée aux étudiants déjà inscrits dans l'enseignement supérieur.
Ceux et celles qui ne sont pas inscrit·e·s dans une formation ou qui ont décroché devront attendre l'ouverture de Parcoursup pour postuler dans une formation à la rentrée prochaine. Il en va de même pour les étudiant·e·s qui n’ont pas validé leur première année d’études supérieures.
Enfin, si tu as totalement décroché, il existe d’autres dispositifs pour s’orienter.


Pour aller plus loin…

Réussir en licence, savoir rebondir, se réorienter : un article de l'Onisep

Article mis à jour le 27/09/2022