Vélo, deux roues, trottinettes

Se déplacer

Ajouter aux favoris
Vélo, deux roues, trottinettes

Crédit photographique : bearinthenorth - Pixabay

Circuler à vélo, en deux roues ou en trottinette a de multiples avantages. Cependant, il y a des règles à respecter et des informations utiles à connaître. On fait le point dans cet article.

LE VÉLO

De plus en plus de villes multiplient les initiatives et les aménagements favorisant la pratique du vélo. Économique et écologique, c’est le moyen de déplacement idéal pour des trajets courts. Cependant, il y a des règles à respecter quand tu circules en vélo. Chaque infraction est passible d'une amende.

Les services de location de vélos mis en place dans les villes fonctionnent généralement 7j/7 et 24h/24. En général, il suffit de prendre un abonnement à l’année, au mois ou d’acheter un ticket courte durée avant de prendre un vélo à une borne et de le déposer à la station de son choix.
Sache que tu es responsable du vélo que tu empruntes tant qu’il n’est pas verrouillé à une borne ou rendu au service de location.

Si tu achètes un vélo neuf ou un vélo d'occasion vendu par un·e professionnel·le, tu as l’obligation de faire marquer ton vélo. Cela te permet de l'identifier en cas de perte ou de vol.

Tout ce que tu dois savoir avant d’acheter un vélo ici.
 

Si tu es majeur·e, domicilié·e en France et sous certaines conditions, tu peux bénéficier d’une aide de l'Etat pour l'achat d’un vélo électrique ou d’un vélo cargo. Toutes les conditions ici.
Les aides bonus vélo sont étendues jusqu'au 31 décembre 2022. Les infos ici.

 

N’oublies pas d’entretenir ton vélo en vérifiant les freins, les pneus, les chambres à air, la chaîne, les lumières... Tu peux t’adresser à un atelier vélo participatif et solidaire.

 

Prêt gratuit

Si tu habites la métropole bordelaise, tu peux emprunter gratuitement un vélo auprès des Maisons Métropolitaines des Mobilités Alternatives (MAMMA). Différents modèles sont disponibles.

Location

Avec V3 Bordeaux Métropole, tu disposes d'un vélo 24h sur 24 et 7 jours sur 7, accessible avec une simple carte bancaire ou bien une carte d'abonnement TBM.

Acheter d'occasion / réparer

Ecocycle : achat, vente et réparation.
Le Garage Moderne : vente et réparation.
Récupr’R (atelier participatif et solidaire) : auto-réparation.
L'Étincelle (atelier de réparation participative) : vente de pièces détachées, auto-réparation.

Stationnement

Toutes les infos pour garer et abriter ton vélo à Bordeaux ici.

Location / réparation

La maison du V'LiM applique une tarification adaptée à chaque utilisateur·rice, résident·e ou non du territoire... et selon le type de vélo choisi (classique ou à assistance électrique).

Location

CAP sur le Vélo de Grand Poitiers propose une offre complète de location de vélos : à la journée, à la semaine, au mois. Des tarifs solidaires ou spécial étudiant·es sont appliqués.
Mobicité 86 est un service d’aide à la mobilité (location de vélos électriques, scooters, mobylettes) pour les personnes en situation d’insertion professionnelle (stage, formation, intérim…) ou en  situation d’emploi sans moyen de locomotion, ni possibilité d’utiliser les transports en commun.

Acheter d’occasion / Réparer

L’atelier du Petit Plateau (atelier participatif et solidaire) : auto-réparation.
La maison de quartier SEVE propose un atelier permettant de réparer ton vélo (avec l’aide d’animateur·rices compétent·es) en utilisant des pièces de récupération gratuites.

Stationnement

Sur la voie publique des appuis vélos sont à disposition dans la ville.
Le service Parcavélo propose un abonnement payant pour un accès à un stationnement fermé et sécurisé. Des consignes à vélo sont disponibles gratuitement dans l’agglomération.

 

LES DEUX-ROUES

Un deux-roues peut être une solution intéressante pour se déplacer sans permis sur un trajet assez court.

  • Pour circuler avec un 2 roues de moins de 50 cm3 (scooter, cyclomoteur...), il faut être âgé·e d’au moins 14 ans.

En cas de contrôle, il faut être en possession d’une pièce d'identité et d’un justificatif d'immatriculation et d'assurance de l'engin. Ton véhicule doit être muni des équipements obligatoires et tu dois porter un casque homologué.

Si tu es né·e après 1987, tu dois obtenir le BSR (aussi appelé Permis AM). Pour le passer, tu dois posséder l’ASSR (de niveau 1, passée en classe de 5ème ou de niveau 2 passée en classe de 3ème) et suivre une formation pratique d’au moins 7h avec un·e moniteur·rice.

  • Pour une cylindrée comprise entre 51 et 125 cm3, il est nécessaire d’avoir 16 ans minimum et d’obtenir le permis A1.
  • Pour une cylindrée de plus de 125cm3, il est nécessaire d’avoir 18 ans minimum et d’obtenir le permis A.

 

LA TROTTINETTE

Plus rapide que la marche à pied et plus souple que les transports en commun, la trottinette offre une alternative intéressante pour les petits trajets quotidiens. Circuler en trottinette est un bon moyen de se déplacer en toute autonomie en évitant les embouteillages !

Les utilisateur·rices d’une trottinette non motorisée sont assimilés à des piétons par le code de la route. Ils et elles peuvent donc circuler sur les trottoirs et autres espaces autorisés aux piétons à condition de rester à la vitesse du pas.

Par contre, la pratique d’une trottinette motorisée est très réglementée :

  • Il faut avoir au moins 8 ans pour conduire un engin électrique ;
  • Le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Hors agglomération, il est obligatoire pour tou·tes ;
  • Il faut être vêtu·e d'un équipement rétro-réfléchissant en cas de circulation la nuit ou de visibilité insuffisante la journée ;
  • Il est interdit de circuler avec un engin dont la vitesse maximale n’est pas limitée à 25 km/h.

En agglomération : on doit circuler en trottinette électrique sur les pistes cyclables. À défaut, on peut circuler sur les routes limitées à 50 km/h ou sur les aires piétonnes.

Hors agglomération : on peut rouler sur les pistes cyclables, les voies vertes et avec une autorisation exceptionnelle sur certaines routes limitées à 80 km/h.

Il est interdit de :

  • Circuler sur les trottoirs (sauf autorisation municipale) ;
  • Monter à plusieurs sur le même engin ;
  • Utiliser un téléphone ;
  • Porter des écouteurs.


Classée dans la catégorie des Engins de déplacement personnel motorisé (EDPM), la trottinette électrique exige un contrat d'assurance. Au minimum, il faut souscrire une assurance responsabilité civile.

 

 

Article mis à jour le 03/10/2022