Un hébergement temporaire sans galère

Se loger

Ajouter aux favoris
Un hébergement temporaire sans galère

Crédit photographique : vista create - AntonMatyukha

Tu dois effectuer un stage, une formation, un job saisonnier ou bien passer un concours loin de ton domicile habituel.Tu as donc besoin d’un hébergement temporaire (de quelques nuits à quelques mois). A côté des traditionnels hôtels et campings, d’autres solutions sont envisageables. Dans tous les cas, commence les démarches le plus tôt possible. Tu trouveras ci-après différentes formules d’hébergement temporaire qui s’offrent à toi.

Un, Deux, Toit

Si tu as moins de 30 ans, que tu es apprenti·e, stagiaire de la formation professionnelle, lycéen·ne, étudiant·e, élève du paramédical et social ou jeune travailleur·se, tu peux bénéficier du dispositif « Un, Deux, Toit » de la région Nouvelle-Aquitaine géré par SOLIHA.

Tu es accueilli·e chez des propriétaires particuliers pour un séjour court (à la nuitée, à la semaine, au mois) ou en séjour fractionné. Ce dispositif assure une sécurité au niveau de la qualité du logement et du cadre juridique réglementé. De 8 à 15€ / nuitée, de 200 à 300 € / mois la chambre en fonction du lieu d'habitation. La prestation ½ pension est facultative.

Réseau SAM (Solidarité, Accueil, Mobilité)

Si tu es demandeur·se d’emploi et que tu dois te déplacer pour un entretien d’embauche, un concours, une formation, tu peux faire appel au réseau SAM qui est un service d’hébergement bénévole pour une ou deux nuits, dans plus de 120 villes en France.

Les auberges de jeunesse

Quel que soit ton âge, si tu recherches un logement pour un court ou moyen séjour à bas prix, les auberges de jeunesse sont les lieux idéals pour les petits budgets. Tu peux y dormir en dortoir collectif ou en chambre partagée. Pour en bénéficier tu dois prendre une carte d’adhésion (valable un an) auprès de l’une des deux associations qui les fédèrent : la Ligue française des auberges de jeunesse ou la Fédération unie des auberges de jeunesse.

À savoir : certaines auberges de jeunesse sont ouvertes uniquement l’été, d’autres fonctionnent à l’année.

Lokétik

Si tu as moins de 30 ans, tu peux aller sur Lokétik qui est une plateforme d’offres de logements temporaires à loyer maîtrisé, pour étudiant·es, salarié·es, jeunes en alternance, en service civique, en intérim, en emploi saisonnier …

Les résidences universitaires

Pour un coût peu élevé, tu peux séjourner une nuit ou quelques jours en cités universitaires en fonction des places disponibles. Tu peux te rendre sur le site du Crous de ton académie ou sur le site Bedandcrous.

Les résidences habitat jeunes

Tu as entre 16 et 30 ans, les résidences habitat jeunes proposent quelques places pour de l'hébergement temporaire pour les étudiant·es, stagiaires, salarié·es...

Pour connaître les disponibilités et les modalités d’inscription, adresse-toi directement aux résidences. Coordonnées en région sur le site de l’URHAJ.

Les résidences habitat jeunes ont pour avantage d'être situées en plein centre des villes, à proximité des transports en commun, de proposer des services et des tarifs intéressants (restauration, accès internet, animation, accompagnement...).

Résidences privées / Résidences sociales pour jeunes actifs

Certaines résidences privées proposent des formules à la semaine ou au mois. Tu pourras en trouver une sélection dans nos guides logement :

Guide logement Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

Guide logement Dordogne, Gironde, Landes, Lot et Garonne, Pyrénées-Atlantiques

Guide logement Haute-Vienne, Creuse, Corrèze

Le Couchsurfing

Avec le couchsurfing, tu peux rencontrer les habitants de villes du monde entier et séjourner chez eux. Des particuliers te prêtent gratuitement leur canapé pour une nuit ou plus. Pour les rejoindre et avoir accès aux annonces, tu dois créer un compte en ligne. Les propositions sont plus abondantes dans les grandes villes !

Chambre chez l'habitant

Tu as ta propre chambre chez l’habitant. Cette formule conviviale, utile pour une nuit, devient vite chère. Attention, tu dois ajouter également la taxe de séjour.

 

Camping

Dans l’urgence, tu peux envisager une location en mobil-home dans un camping pour quelques nuits. Attention toutefois, car cette formule risque d’être chère sur plusieurs jours et il faut également y ajouter la taxe de séjour. La liste de ce type d'hébergement est à retrouver sur le site des campings de France.

Les Compagnons du devoir

Si tu effectues une formation avec les Compagnons du devoir et du Tour de France, tu peux être logé·e dans les Maisons des compagnons du devoir (rubrique Nos maisons).

En cas d'urgence

Si tu es sans-abri (en rupture familiale, expulsé·e par ton ou ta propriétaire, sans aide pour t’héberger provisoirement…) ou témoin d’une telle situation, appele le 115 (numéro vert gratuit, 24h/24 et 7j/7) pour ne pas dormir dans la rue, pour être aidé·e ou pour venir en aide.

 

Article mis à jour le 05/10/2022