Les impôts

Accéder à ses droits

Ajouter aux favoris
Les impôts

Crédit photographique : Nataliya Vaitkevich - Pexels

Faut-il déclarer tous ses revenus notamment quand on est étudiant·e ou en alternance ? La réponse est… ça dépend ! Alors on t’aide a y voir plus clair !

A quoi servent les impôts ?

Les impôts perçus par l’Etat servent à financer les services publics : école, collège, lycée, hôpital, poste de police, gare, tribunal, caisse d’allocations familiales, piscine, bibliothèque… Mais aussi l’armée, la recherche, l'enseignement…
Le site À quoi servent mes impôts t’explique l'utilité de l'impôt et la façon dont il est utilisé.

Comment ça se passe ?

Chaque année, tu remplis une déclaration de revenus. Cette déclaration concerne tes revenus de l’année précédente (en 2022, tu devras déclarer le montant des revenus de l'année 2021). Grâce à elle, l'Etat calcule le montant de tes impôts.
Tu dois déclarer les revenus du travail (salaires, revenus des professions libérales, droits d'auteur...), du patrimoine (mobilier ou immobilier), ainsi que les pensions et les indemnités (chômage...).
Mais attention, déclarer tes revenus ne signifie pas forcément que tu vas devoir payer des impôts. Si tes revenus sont faibles, tu seras non imposable, c’est à dire que tu ne paieras pas d’impôt.

L’impôt est prélevé à la source, directement sur ton bulletin de salaire ou sur tes indemnités Pôle emploi si tu es demandeur·se d'emploi. Pour ce prélèvement, tu as le choix entre deux taux.

  • Le taux personnalisé. Il peut être individualisé : chaque membre du foyer (si tu es marié·e ou pacsé·e) a un taux adapté à ses revenus.
  • Le taux neutre ou non personnalisé. Cette option permet de ne pas transmettre à ton employeur l'intégralité de tes revenus. Mais tu devras peut-être verser à l'administration fiscale une somme d'argent au titre de la régularisation (si tu n'as pas payé assez d'impôt).

C'est le taux neutre qui s'applique automatiquement pour les salarié·e·s qui débutent un premier emploi ou ceux·celles qui sont rattaché·e·s au foyer fiscal de leurs parents. Il correspond à celui d'un·e célibataire sans enfant, variable en fonction de des revenus. Contacte ton centre des impôts pour tout changement.

Ma première déclaration

Jusqu’à tes 18 ans, tu es automatiquement à la charge fiscale de tes parents. Mais, à partir de tes 18 ans, si tu perçois des revenus :

Pas facile de trancher, notamment pour les étudiants !
Par exemple, si tu es un·e étudiant·e de moins de 25 ans, le rattachement t’évite de payer des impôts même si tu touches des revenus, mais t’enlève la possibilité d'obtenir certaines aides sociales (puisque tu n’es pas indépendant·e). Si tu n’es pas rattaché·e à tes parents, tu dois déclarer l'ensemble de tes ressources et notamment la pension alimentaire versée par tes parents, ce qui peut te rendre imposable.
Pour tes parents, l'enjeu est aussi compliqué. S'ils te déclarent à leur charge, ils bénéficient de ta part fiscale ainsi que de la réduction accordée aux enfants scolarisés dans l'enseignement supérieur. Si tu n’es plus à leur charge, ils peuvent te verser une pension alimentaire et la déduire ensuite de leur revenu imposable.
Pour t’aider à choisir, n'hésite pas à faire une simulation de calcul en ligne avec tes parents.

Tu peux déclarer tes revenus en ligne si tu remplis les 2 conditions suivantes :

  • tu as au moins 20 ans ;
  • tu as reçu un courrier des impôts avec les identifiants nécessaires pour créer ton espace particulier.

Dans le cas contraire, tu peux  obtenir le formulaire papier :

L’avis d’impôt sur le revenu  ou de non imposition  est un document indispensable pour certaines démarches (aide au logement, prime d'activité…). A conserver précieusement !

Que déclarer ?

  • Les revenus perçus pour une activité salariée. Si tu as moins de 25 ans et que tu exerces un job en parallèle de tes études, tu dois déclarer les revenus perçus au-delà de la limite annuelle de 3 fois le montant du SMIC mensuel, soit 4 690 € pour 2021.
  • Les revenus d'activité non salariée exercée en tant qu'étudiant·e : livraison de repas à domicile, chauffeur indépendant…
  • Les indemnités et gratifications de stages en entreprise au-delà de la limite annuelle de 18 760 € pour 2021.
  • Les salaires perçus dans le cadre de ton apprentissage au-delà de la  limite annuelle de 18 760 € pour 2021.
  • La pension alimentaire versée par tes parents.
  • Les bourses d'études allouées pour des travaux ou des recherches déterminés.
  • Les allocations perçues pendant ta formation en École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE).

Si tu es étudiant.e avec un job et que tu as moins de 26 ans : 

  • soit tu déclares la fraction des salaires qui dépasse 3 fois le montant mensuel du Smic (soit 4 690 € pour 2021) ;
  • soit tu déclares l'intégralité des salaires perçus afin de préserver les éventuels droits à la prime d'activité.
  • Les bourses accordées par l'État ou les collectivités locales selon des critères sociaux afin de permettre aux étudiant·e·s de poursuivre leurs études.
  • Les indemnités et gratifications de stage en entreprise, ainsi que les salaires perçus en contrat d’ apprentissage si inférieurs à 18 760 € pour 2021.
  • Les indemnités versées dans le cadre d’un volontariat (service civique, corps européen de solidarité, volontariat international ou de solidarité internationale).
  • Les aides au logement.

En résumé, déclarer un revenu ne signifie pas forcément que tu devras payer un impôt. Certains revenus sont imposables et d'autres non.
Ne sont pas imposables : 

  • les gratifications perçues lors d'un stage si elles ne dépassent pas 18 760 € pour 2021 ;
  • les revenus d’un job étudiant si tu n’as pas touché plus de 4 690 € (3 fois le SMIC) en 2021 et que tu as moins de 26 ans au 1er janvier 2021 ;
  • les salaires d’un contrat d'apprentissage s'ils ne dépassent pas 18 760 € pour 2021.

__________________________________________________________________

Pour aller plus loin…

Le site des impôts

0 809 401 401 : le service d'information et d'assistance de la Direction générale des Finances publiques

Ma première déclaration

Impôt sur le revenu : le cas des étudiants

 

Article mis à jour le 05/10/2022