L’année de césure, une pause dans ton parcours étudiant !

Construire son parcours

Ajouter aux favoris
L’année de césure, une pause dans ton parcours étudiant !

Crédit photographique : Mart Production - Pexels

Tu es bachelier·ère ou étudiant·e et tu souhaites faire une pause pendant ton cursus pour faire « autre chose » ? La césure te permet de mettre tes études sur pause pour monter un projet, découvrir le monde professionnel, faire du volontariat...

C’est quoi une période de césure ?

La césure consiste à suspendre temporairement tes études pour vivre une autre expérience : volontariat, stage, une autre formation... Elle peut se dérouler en France ou à l’étranger et être réalisée en autonomie ou encadrée par un programme ou un organisme.
Sa durée peut varier entre un semestre à une année universitaire et une seule période de césure peut être demandée par cycle (licence, master, doctorat).
Au terme de la césure, tu reprends tes études, ta place en formation est réservée.

Pour que ta césure soit acceptée, tu dois justifier d’un projet précis et motivé. Quelques exemples :

Tes démarches

La demande de césure peut s’effectuer à différents moments : soit directement après le bac, soit pendant les études.

Tu peux effectuer une césure après le bac, mais pour que cette pause porte bien le nom de césure, tu dois d'abord t’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur via Parcoursup et effectuer auprès de lui ta demande.
Au moment de la formulation des vœux sur Parcoursup, mentionne ta demande via l’onglet « Année de césure ».
Dans ton dossier candidat, tu devras alors adresser une lettre de motivation pour la césure en exposant notamment ton projet, tes motivations et l’intérêt de cette césure pour la formation que tu souhaites suivre.
Pour que la césure ne soit pas un obstacle à ton acceptation, l’établissement n’est pas informé de ta demande au moment de l’examen des vœux. Cependant, il a le dernier mot et peut t’accepter en formation sans pour autant accepter ta demande de césure.

La césure est également possible pendant les études supérieures.
La procédure et le calendrier des candidatures sont définis par chaque établissement. Renseigne-toi sur son site internet ou auprès du service de scolarité.
Dans tous les cas, tu devras rédiger une lettre de motivation pour présenter ton projet, tes objectifs et les modalités de mise en œuvre.
Si ta demande est acceptée, tu signes une convention de césure précisant tes droits et tes devoirs pendant cette période.

Il est également possible d’interrompre ses études et de les reprendre plus tard, sans une demande de césure ou si celle-ci est rejetée. Mais, dans ce cas, l’intégration ou la réintégration dans la formation n’est pas assurée.

Tes droits

La convention de césure t’assure une place en formation à ton retour.
Elle précise aussi l’accompagnement pédagogique qui sera mis en place pendant cette période. Tu ne peux pas refuser cet accompagnement qui servira à valider ta césure à l’issue de celle-ci. 
La convention peut aussi définir les modalités de validation de la césure (ECTS supplémentaires, reconnaissance de l’engagement étudiant...).
Tu conserves ton statut d’étudiant·e et les droits qui en découlent (carte d'étudiant, logement en cité universitaire…). Tu devras donc payer des frais d’inscription ainsi que la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC).
Si tu es boursier·ère, tu peux bénéficier du maintien de ta bourse sur critères sociaux, notamment si tu suis une autre formation qui est habilitée à recevoir des boursiers. Dans les autres cas (stage, volontariat...), c’est le·la chef·fe d’établissement qui décide du maintien ou non de la bourse.

Les avantages de la césure

Une expérience valorisée

L’évaluation de la césure peut conduire à l’attribution de crédits européens (ECTS) qui s’ajoutent à ceux obtenus par la formation. Elle peut également donner lieu à des dispenses totales ou partielles de certains enseignements ou de périodes de stages.

Tu as vécu une expérience enrichissante pour ton parcours personnel et professionnel ? Selon ton projet, tu peux la mettre en valeur de différentes manières : 

  • attester et témoigner de ton expérience dans ton CV,
  • mentionner cette expérience dans tes lettres de motivation pour une formation future ou pour un emploi en expliquant les compétences et savoir-être acquis durant cette période.

Quelques conseils pour préparer ton retour !

  • Garde le contact avec les étudiant·es qui restent dans la formation pendant ta césure. Ils·elles pourront te tenir informé·e des dates importantes, des nouveautés ou des éventuels changements.
  • Renseigne-toi également sur les dates d’inscription et programme une alerte pour ne pas les oublier.
  • Dans le cas d’une césure à l’étranger, pense à revenir en France quelque temps avant la rentrée, ceci pour te réacclimater plus facilement !

 


Pour aller plus loin…

FAQ la césure, comment ça marche

La césure après le bac : les questions-réponses de Parcoursup

 

 

Article mis à jour le 02/10/2022