La fausse couche

Prendre soin de soi

Ajouter aux favoris
La fausse couche

Crédit photographique : milli_lu - Pixabay

La fausse couche est l’arrêt naturel ou accidentel d’une grossesse


La première cause de fausse couche est une anomalie de l’embryon qui se produit lors de la fécondation. L'œuf n’arrive pas à s’implanter comme il le faudrait et est éliminé avec tes règles.

Pourquoi fait-on des fausses couches ?


C’est au cours des douzes premières semaines de grossesse que le risque de fausse couche est important. Cela peut être dû à des complications lors du développement du fœtus et/ou des soucis au niveau de l’utérus ou du col de l’utérus. La fausse couche peut se déterminer par une perte de sang plus ou moins importante, des douleurs dans le bas du ventre et/ou dans le bas du dos. Si tu as de la fièvre ou une perte de liquide clair au niveau du vagin, le mieux est de consulter car ce sont aussi les signaux d’une fausse couche.

Saignements ou douleurs pendant la grossesse ne sont pas synonymes d’une fausse couche. Mais n’hésite pas à consulter pour en être sûr·e.

Comment la surmonter ?

La meilleure chose à faire si tu es confronté·e à une fausse couche, c’est de t’entourer des bonnes personnes. Oui, tu dois prendre du temps pour toi, pour vivre cette nouvelle et l’accepter. 
Mais l’aide extérieure est précieuse et la communication te libérera d’un certain poids. Fais le quand tu seras prêt·e. Parlez ensemble, ton, ta ou tes partenaire·s et toi de ce que vous ressentez. Surmontez ensemble cette épreuve. Lors de vos discussions, ne vous jugez pas. Il est fréquent que vous ne ressentiez pas la même chose au même moment, c’est normal, votre expérimentation de la parentalité est sûrement différente. Dans tous les cas, vous n’êtes pas le problème. Ce n’est pas de votre faute ! 

Tu peux aussi, seul·e ou en couple, demander de l’aide auprès de l’Agapa. C’est une association menée par des professionnel·les qui accompagnent, écoutent, soutiennent et accueillent les personnes, suite à une fausse couche.   
Enfin, si tu souhaites entreprendre une nouvelle grossesse, il est conseillé d’attendre au moins deux ou trois mois avant de réessayer. Pour te laisser le temps d’aller mieux mais aussi pour laisser le corps se rétablir de tout ça.

 Si tu as besoin, ta ou ton médecin peut te prescrire un arrêt maladie. De la même façon que ton, ta ou tes partenaire·s peut/peuvent s’en faire faire un, même s’il·s ou elle·s n’a/n'ont pas porté l’enfant.

Le vrai/faux... Fausse couche 

Faux.
Il y a cependant des activités qu’il vaut mieux éviter, pendant une grossesse, comme le crossfit ou les activités très intenses.

Vrai et Faux.
Si tu as fait une fausse couche, c’est que cet embryon-ci n’a pas trouver l’endroit propice à son bon développement. Mais ce n’est pas parce que c’est arrivé que ça va se reproduire. Bien que ce soit possible… Chaque embryon est unique.

Faux.
Avorter signifie seulement que tu as interrompu ta grossesse à un moment de ta vie ou tu n'étais pas prêt·e à être parent. Ça n’a aucune répercussion sur ton système reproducteur. 

 


Pour aller plus loin

Fil Santé Jeune. Complément d’informations, que faire en cas de fausse couche,... 

L’assurance maladie. Savoir les basiques de la santé. 
 

@ihadamiscarriage

@ma_fausse_couche

@jaifaitunefaussecouche

@a_nos_etoiles

Luna Podcast 

Ma fausse couche et ma guérison 

Galère sa mère 

Le podcast des maternelles

Article mis à jour le 05/10/2022