La FA-cul

Prendre soin de soi

Ajouter aux favoris
La FA-cul

Crédit photographique : cottonbro - Pexels

Tu te poses des questions, mais tu n’oses pas en parler ? Tu ne sais pas vers qui te tourner ? Tu voudrais en savoir un peu plus sur la sexualité de manière générale ? Info jeunes répond à un maximum de questions.

Tu peux en trouver facilement dans tous les supermarchés ou en pharmacies. Il y a souvent plusieurs marques, textures ou tailles différentes. Il y en a même des sans latex
Pour en avoir des gratuites, rends toi dans un lieu Info Jeunes, un planning familial, un CPEF, au SUMPPS ou demande à ton infirmier·ère scolaire. Tu peux aussi t’en faire prescrire des remboursées (vois avec ton ou ta médecin).

Il ne faut pas avoir honte, au contraire. Si tu en achètes, c’est que tu es responsable. Que tu connais les risques et que tu t’en protèges. Si vraiment tu as un blocage, tu peux les acheter en ligne. Attention au respect des normes CE !

Le mieux, c’est d’essayer ! Une marque, une taille, une texture, un goût,... et tu vois ce qui te convient. Si c’est une nouvelle relation, il vaut mieux rester classique. C’est plus simple.

Ne pas avoir envie de sexe, ça arrive. Et même si tu n’en as jamais envie, c’est ok. Par exemple, les personnes qui se définissent comme asexuelles n’ont pas de désir sexuel. Ça peut concerner le corps de l’autre (avoir une relation sexuelle), ton propre corps (la masturbation) ou les deux. Le sexe et l’amour ne sont pas liés. Ça ne t'empêchera pas de tomber amoureux·se.

Soit tu es trop stressé·e et, comme tu ne te détends pas assez, tu n’arrives pas à prendre du plaisir. Soit ton, ta ou tes partenaire·s ne pense·nt pas à ton plaisir. Soit parce que tu te mets la pression pour que tout soit parfait et tu n’arrives pas à lâcher prise. La meilleure solution est de te détendre et de prendre confiance en toi et en ton corps.

Il est difficile à atteindre. Il faut vraiment être détendu·e et vivre l’instant. Sans réfléchir. Mais l'orgasme n'est pas une fin en soi. Ce n’est pas parce que tu n’as pas eu d’orgasme que ton rapport était nul. Il faut aussi que tout le monde soit à l'écoute du plaisir chacun·e : si on te fait ce que tu aimes, il y a plus de chance que tu l'atteignes. Mais ce n'est pas une quête ! Tes rapports ne doivent pas tourner autour de ça. Profite juste de l'instant. 

C’est comme tout, il ne faut pas en abuser. Aimer regarder du porno, c’est humain. Mais il ne faut pas que ça devienne ta réalité. Car dans la vraie vie, aucune relation sexuelle ne se passe comme à l’écran.
D’un autre côté, il se peut que tu n’aimes pas en regarder. Et c’est ok. Suis tes envies.

Si ce n’est pas ta première pénétration (ou l’une des premières), ce n’est pas forcément normal. Soit tu n’es pas assez lubrifié·e, soit tu n’en as pas envie. Dans ce cas, ne te force pas à le faire. Soit tu n’es pas assez excité·e, soit tu fais un blocage qui empêche la pénétration ou la rend douloureuse. C’est peut-être du vaginisme (si c’est une pénétration vaginale). Dans tous les cas, n’hésite pas à en parler à ton ou ta gynécologue.

Les personnes qui ressentent du désir ont bien souvent envie de se masturber. Ça permet de mieux connaître ton corps et tes envies. Ça peut aussi te détendre et te déstresser. Rien de grave donc.

Si tu n’es pas à l’aise, aucune obligation de le faire ou de le dire. C’est ta vie privée, ton intimité. Se masturber n’est pas honteux et tu le fais si tu en as envie. Tant que ce n’est pas dans un lieu public, tu fais ce que tu veux !

Ce n’est pas grave ! Il ou elle prend du temps pour être seul·e dans sa sexualité. Et tu peux en faire de même. Avoir des relations de couple c’est très bien. Mais c’est aussi important de se reconnecter à son propre corps.

C’est assez courant. Mais ça ne veut pas dire que l’acte se termine quand la première personne jouit. Il faut penser au plaisir de tout le monde ! A toi d’en discuter avec ton, ta ou tes partenaire·s pour savoir quoi faire quand ça arrive (continuer seul·e, à deux, arrêter...).

Ça arrive surtout au début de ta sexualité ou d’une relation amoureuse. Ce n’est pas grave de le faire souvent. Mais, respecte le consentement de chacun·e.

Les jouets peuvent être utilisés seul·e·s ou à plusieurs. Ils changent ta façon de te masturber mais aussi d’avoir une relation sexuelle. En utiliser permet de tester de nouvelles choses et de ressentir un plaisir différent.
Si tu n'es pas à l'aise avec ça, n'en utilise pas ! Encore une fois, il faut que tu t'écoutes avant tout.

Tu as le droit de refuser une position. Même en plein acte. Ne te force pas pour faire plaisir. Ça peut te créer un blocage qui impactera ta vie sexuelle. Et ce n’est pas parce que tu l’as vu dans un porno que tu dois le faire.

Tout le monde n’en a pas ! Tu peux t’en découvrir un au cours de ta vie. Il peut changer aussi. Tu peux en avoir plusieurs, ou pas du tout. En fait, il n’y a pas de règles.

Ça peut venir d'une gêne d’assumer aimer le sexe. Exprimer ton plaisir peut te permettre d’en ressentir encore plus. Car le plaisir est synonyme de lâcher prise. Alors essaie de ne pas te poser trop de questions et laisse toi aller. Tu ne seras pas jugé·e par ton, ta ou tes partenaire·s sur le bruit que tu fais.

Souvent, ça arrive quand tu commences ta vie sexuelle. Car tu n’es pas habitué·e à la sensation. Normalement, c’est moins le cas avec l’expérience. Si ça continue, tu es peut-être précoce. Ce n’est pas grave ! Essaie de te détendre et de contrôler ton excitation.

Cette peur est normale. Surtout si tu n’as pas (ou peu) d’expérience. Discute avec ton, ta ou tes partenaire·s de ces peurs et pose des questions pour faire au mieux. Même pendant l’acte. Mais surtout, ne vise pas la perfection.

Le sexe oral peut impréssionner au premier abord. Mais c’est une pratique très courante. Si tu ne te sens pas prêt·e, ne le fais pas ! Tu le feras quand tu en ressentiras l’envie. Et si tu n’en as jamais envie, c’est ok. Il existe pleins d’autres manières de donner ou recevoir du plaisir.

Non. Il n’y a risque de grossesse que par une pénétration vaginale non protégée. Le sexe oral, la masturbation ou la sodomie ne te feront pas tomber enceint·e. Par contre, il y a risque d’infections sexuelles dans toutes les pratiques si elles ne sont pas protégées. Et tu peux tomber enceint·e lors de ta première fois, si tu ne te protèges pas.

Une panne c’est ne pas réussir à avoir d’érection. Ça peut être lié à plusieurs choses : stress, grosse prise d’alcool, drogue, fatigue, manque d’envie,... Si ça arrive souvent, tu as peut-être des troubles de l’érection. Dans tous les cas, tu n’as pas à avoir honte ! Le sexe ne se resume pas à la pénétration. Tu peux jouir et faire jouir juste en stimulant les zones érogènes.

C’est tout à fait possible oui. Mais attention, ce n’est pas parce que tu as tes règles que tu ne peux pas attraper d’IST ou tomber enceint·e. Donc, il faut continuer de te protéger même à cette période. 

Que tu complexes sur la taille de ton penis, de ta poitrine... Ton, ta ou tes partenaire·s s'en fiche·nt​​​​. S'il·s ou elle·s veu·lent coucher avec toi, c'est que tu plais et/ou qu'il·s ou elle·s t'aime·nt. Alors, ne te prends pas trop la tête avec ça ! Il est tout à fait possible de prendre ou de donner du plaisir même si tu trouves ton sexe (par exemple) trop petit. 

Il faut vraiment que tu fasses attention avec les sextos et les nudes. Réfléchi bien à ce que tu envoies et à qui tu l’envoies. Évite de montrer ta tête ou des signes distinctifs (tatouage, bijoux,...). Car si l’autre est pris·e de revenge porn, au moins, on ne saura pas que c’est toi sur les photos. Donc, sextote intelligemment et protège-toi !

 


Pour aller plus loin

onsexprime. Répond à tes questions sur la sexualité + numéros verts. 

Ton plan à toi. Services gratuits de santé sexuelle + adresses en Nouvelle-Aquitaine. 

@mercibeaucul

@jemenbatsleclito

@tumeplay

Radio clito

Entre nos lèvres

Sexprimons Nous

Parlons Cash de Nadia Richard 

#AdoSexo de Camille Aumont Carnel

Article mis à jour le 05/10/2022